Blog

Il y a, dans l’art de Trenca-Rocs, une semblance médiévale, une brutalité archaïque et, à l’évidence, un air de gouffre couleur des champs.

Dans ces constructions en abîmes, au silence pesant, l’artiste cherche à figurer des forces, allant conquérir la finesse de l’air et du déplacement.

Architectures de granit, où le bois de grève, portant d’étranges fruits virilement dressés, puise sa sève. Les ombres qu’elles échafaudent semblent crayonner des surfaces moutonneuses.

Des faces crues, presque visagières, faciès aux coutures apparentes, résultent d’une géométrie intime fortement attentive à toutes mélodies limpides et axiomatiques, auxquelles nous bayons.

Les œuvres de Trenca-Rocs entretiennent la même recherche de stabilité, de mystère. Elles sont tendues, tragiques, dans les surgissements du jour naissant. Serrées ensemble, solidaires comme les cinq doigts d’une main, elles manifestent aussi un fort désir de survie, où le mouvement est essentiel, les douleurs muettes, les torsions suffisantes.

Nous subissons la concluante ascension de ces silhouettes et nous accaparons l’extrême conscience.

Ces sculptures sont réduites à l’essentiel ; expressives pourtant, même allusivement.

L’artiste se joue des poids et mesures, en les disloquant dans un fracas de lignes; des formes avalantes, abstraites et dentelées comme la musique. Ses œuvres sont des rapports de figures, des passages de lumières ; des points d’entrée dans l’espace-temps, emmenant le regard d’une face à l’autre.

Désireux de les faire transpirer, le sculpteur fait des brèches, hérisse leur peau par des brettelures, grave leurs flancs de diverses cannelures. On retrouve, dans ces roches denses, magiquement apaisées, les harmonies du dessin et le côté sincère du noble fusain.

 

Le Poulet de Gruissan, le 5 mars 2011.

 

 

Pour des infos plus anciennes, cliquez sur ce lien: http://trencarocs.over-blog.com/

 

 

expo au cloitre de Saint Génis des Fontaines Affiche Argelès 04 2014 2 Affiche St Genis 2012  Affiche